Nouvelle mission chirurgicale à Monrovia

Nouvelles

Nouvelle mission chirurgicale à Monrovia

Au Libéria, le projet Stop Fistule offre toujours de nouvelles opportunités de vie et de progrès aux femmes souffrant cette maladie. Une deuxième mission chirurgicale a été mise en place dans l’unité de la fistule de la Fondation Mujeres por África dans l’hôpital Saint Joseph de Monrovia entre le 15 et le 30 aout, et 12 cas, certains comportant une grande difficulté, ont abouti avec succès grâce à elle.

L’équipe de cette mission se compose du docteur Javier M. Salmeán, directeur médical du projet Stop Fistule, la sage-femme Estíbaliz Murúa et l’anesthésiste Fernando Asensio. Le gynécologue congolais Rudy Lukamba a complété l’équipe, en rejoignant le projet en tant que médecin responsable de l’Unité Fistule avec la coordinatrice Carmen Casaus.

Le projet Stop Fistule a un volet à caractère préventif, adressé aux jeunes femmes dont l’accouchement présente un risque d’obstruction et un volet à caractère réparateur pour opérer les femmes atteintes de fistule, tout de manière entièrement gratuite pour les bénéficiaires.

Les interventions chirurgicales ont débuté le 22 avril dernier et jusqu’à aujourd’hui 28 chirurgies réparatrices ont été effectuées et plus de 50 d’accouchements à risque ont été assistés.

Aux soins lors d’accouchements compliqués et aux interventions chirurgicales sur des patientes atteintes de fistule, il faut ajouter une formation théorique/pratique adressée aux sages-femmes  et aux accoucheuses de Monrovia pour leur fournir les connaissances nécessaires pour déceler et diriger vers le centre hospitalier de possibles accouchements obstrués. Pendant cette deuxième mission déplacée au Libéria, l’équipe médicale a organisé des sessions d’information avec des sages-femmes des quartiers de Benedict, Saint Agnes et West Point, et une autre à l’hôpital de Saint Joseph avec le personnel sanitaire du centre.

 

Plus de renseignements sur Stop Fistule.

Les dernières nouvelles

Amigos FR

Amis de la Fondation

Nous voulons être 1 million